RADIO CASA MFM

VISITES


 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Jeu 15 Mar - 16:39
C I T A T I O N S
Statistiques
Nous avons 88 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Abdellatif

Nos membres ont posté un total de 1584 messages dans 509 sujets

Journaux du Maroc
صحف مغربية باللغة العربية

 

Presse Marocaine en Français
Novembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Festival World Nomads

Aller en bas

Festival World Nomads Empty Essaouira et Fès à l’honneur à New York au festival ‘’Bord Nomads Morocco’’

Message  Oum le Sam 14 Mai - 4:37

Le festival
"World Nomads Morocco" a convié mercredi soir, le public New Yorkais
à un voyage initiatique à Essaouira et Fès, deux cités "championnes"
dans la promotion des valeurs de modernité et de convivialité portées par la
diversité culturelle du Maroc.Lors d'un +spécial evening+ dans le cadre de la 4ème édition du festival initié
par le French Institute Alliance Française (FIAF), André Azoulay, conseiller de
SM le Roi et président-fondateur de l'association Essaouira-Mogador, et Faouzi
Skalli, directeur général de la "Fondation Esprit de Fès", ont
partagé leur expérience de plusieurs années consacrées à la promotion de ces
deux cités, devenues des destinations phares du tourisme culturel, mais aussi
de véritables laboratoires de réflexion autour de la question du dialogue entre
civilisations et entre cultures.



Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi, cette 4ème édition du festival,
organisée en partenariat avec les deux fondations, a été l'occasion également
d'approfondir l'histoire des Gnaoua et du "World Music Festival" de
la Cité des Alizée et de scruter Fès, la capitale spirituelle à travers ses
musiques sacrées.



Dans ce regard croisé, modéré par Benjamin Barber, professeur en sciences
politiques et ancien conseiller du président américain Bill Clinton, les deux
orateurs sont notamment revenus sur les profondes mutations que connaît le
monde arabe et qui disent à la Communauté internationale que "les mots de
dignité, de justice et de démocratie s'écrivent aussi en arabe et qu'ils
viennent du cœur du monde musulman"."La culture ce n'est pas seulement dans le temps et dans l'espace,
l'intensité des émotions partagées, c'est aussi et parfois surtout, le levier
privilégié qui nourrit notre culture de l'altérité et l'universalité de
l'échange là où les idéologies où les théories conventionnelles de la
politique, de l'économie et du social, trouvent leurs limites" a ajouté
André Azoulay dans un message vidéo depuis Rabat."On ne sort jamais indemne ou le même, après un concert partagé", a
estimé M. Azoulay en ajoutant qu'au Maroc "nous sommes naturellement en
symbiose avec la diversité culturelle et spirituelle qui a nourri notre société
depuis tellement longtemps et qui exprime les ressorts les plus profonds et les
plus légitimes de notre modernité sociale et philosophique". "En ce moment crucial, où le monde arabe est traversé par des mutations
profondes, je me sens plus que jamais confiant pour mon pays, qui a adopté une
approche pionnière et visionnaire sur le plan politique, en optant très tôt
pour le multipartisme", a encore déclaré le Conseiller de SM le Roi.



Interrogé sur le Maroc et le Printemps Arabe, M. Azoulay a précisé que
"c'est une chose que de réformer un pays sur les décombres de plus d'un
demi-siècle de parti unique, c'en est une autre que d'élargir et d'approfondir
ces réformes comme c'est le cas pour le Maroc, à partir des acquis et des
atouts nés d'un demi-siècle de multipartisme et de construction d'une société
tirée par les ressorts de la diversité d'opinion et de l'économie de
marché".C'est dans cette perspective qu'il a mis en relief "la portée historique
et structurelle du discours fondateur prononcé par SM le Roi le 9 mars dernier,
porteur de toutes les promesses et de l'art de tous les possibles.



Pour Faouzi Skali, le Printemps Arabe, un facteur de déstabilisation ailleurs,
ne peut qu'être bénéfique pour "notre pays qui dispose de structures
découlant des choix pionniers et audacieux", qui font cette spécificité
marocaine. "Quand le Maroc découvre avec horreur le terrorisme en 2003 et si les
impératifs de sécurité se sont posés pour la première fois, la marche des
réformes a continué", car le Royaume dispose "d'un projet de
société" qui permet de "nous orienter". "Nous avons la
vision de ce que l'on veut réaliser", insiste-t-il.



Le discours du Souverain du 9 mars a été ainsi une réponse sobre et directe, à
des questions qui sont posées à la fois par une évolution sociale et un
contexte international. Il est aussi et surtout la conséquence d'un processus
de réformes inscrit dans le temps et qui n'a pas attendu les changements qui
touchent certains pays arabes pour être engagé, a-t-il ajouté. Faouzi Skali a tenu à préciser que cette double orientation d'allier entre
monarchie et démocratie et la capacité de réagir efficacement à des
circonstances historiques permet de penser clairement que le Maroc jouit à la
fois d'un projet de société et d'un système de gouvernance.



L'Association Essaouira-Mogador, et la "Fondation Esprit de Fès"
s'inscrivent dans cette dynamique en tentant, chacune à sa façon, d'associer
les débats qui traversent la société à un projet culturel. Â "Car au-delà
du rôle de simple gardienne du patrimoine historique, la culture est une
ressource pour le développement civilisationnel", estime  Faouzi Skali
dont la fondation "Esprit de Fès" partage avec "Essaouira
Mogador", une "certaine vision" sur le rôle de la culture dans
la transformation sociale et c'est cette vision que "nous avons voulu
passer ici à New York", dit-il.





Source : MAP

Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Festival World Nomads Empty Re: Festival World Nomads

Message  Oum le Mer 13 Avr - 2:54




Initié par le French Institute Alliance Française
(FIAF), le « World Nomads festival »
sera consacré cette année au Maroc et à sa richesse culturelle. Cette 4eédition
organisée en partenariat avec l’association Essaouira Mogador et la fondation
Esprits de Fès, se tiendra pendant tout le mois de mai dans différents lieux de
New York dont le Lincoln Center, la Union Cooper University et le Joe’s Pub.



Par le biais de cet événement, Zeyba Rahman,
commissaire du festival, vise à importer à New York « un peu de ce riche
brassage des idées et des hommes qui donne cette spécificité à la culture
marocaine, à la fois séculaire et sacrée, ancienne et contemporaine »,
a-t-elle déclaré à la MAP.



Le festival sera inauguré le 30 avril par l’Orchestre
de Fès, dirigé par Mohamed Briouel qui sera accompagné de la chanteuse
Françoise Atlan. Les talentueux musiciens Brahim Frigbane et Ibrahim Maalouf se
produiront en concert le 5 mai. Au programme également, une soirée dédiée à la
musique gnaouie qui verra la participation, le 21 mai, de Mustapha Bakbou,
Mahmoud Guinea et Hassan Hakmoun. Le 26 mai, le pianiste Marouan Benabdellah
donnera un récital au Carnegie Hall. Interviendront également lors du festival,
Abdellah Taia, Mahi Binebine, Abdelfattah Kilito, André Azoulay, Faouzi Skali
et Jean louis Cohen.



Plus d’informations disponibles sur le site de la FIAF


Yabiladi.com



Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Festival World Nomads Empty Re: Festival World Nomads

Message  My Ahmed Jebli le Mar 5 Avr - 16:09

Mois de Mai sous le signe de la culture marocaine à New York.









C'est dans la profondeur de l'exceptionnelle diversité du legs culturel et identitaire, que le FIAF, en partenariat avec l' "Association Essaouira-Mogador" et la "Fondation Esprit de Fès" , se propose de promener son public new yorkais, pour lui faire découvrir toutes les notes et toutes les valeurs portées par " nos musiques", à Essaouira et Fès, aller à la rencontre de la créativité des femmes marocaines, le cinéma et la littérature d'avant-gardes, l'architecture au service du développement durable, ou tout simplement s'asseoir et écouter battre le coeur de Tanger, Marrakech ou Rabat, à travers des sons de la vie quotidienne.
"J'ai voulu apporter, ici à New York, un peu de ce riche brassage des idées et des hommes qui donne cette spécificité à la culture marocaine, à la fois séculaire et sacrée, ancienne et contemporaine", explique à la MAP, Zeyba Rahman, Commissaire du festival.
De fait, en feuilletant la brochure colorée, illustrée en couverture d'une fontaine traditionnelle, ornée d'entrelacs et de Zelliges, un clin d'oeil aux artisans marocains, le lecteur se retrouve projeté de plain-pied dans le Maroc profond, sur la route de Tafraout en pays berbère, à l'abri d'un amandier en fleurs, une "façon de s'imprégner”, dit-elle, avant de prendre la direction de la capitale spirituelle.
Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le festival, inaugure cette "grande célébration”sous le signe arabo-judéo-andalou avec l'Orchestre de Fès sous la direction de Mohamed Briouel, accompagné de la chanteuse d'origine sépharade Françoise Atlan, Directrice artistique du Festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira.
Le public ira à la découverte d'Essaouira, pour écouter la musique gnaoua interprétée par les célèbres Maalems, Mustapha Bakbou et Mahmoud Guinea, accompagné de Hassan Hakmoun, un artiste maroco-américain, qui apportera des notes contemporaines de funk, hip-hop, et reggae à la tradition musicale classique.
Ce sera également l'occasion d'approfondir l'histoire des Gnaoua et du "World Music Festival” de la cité des alizée et de scruter Fès, la capitale spirituelle à travers ses musiques sacrées racontées dans un "special evening" par André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, et Faouzi Skalli, directeur général de la "Fondation Esprit de Fes”.
Les deux orateurs partageront leurs expériences de plusieurs années dédiées à la culture mise au service du développement et à la promotion de valeurs de modernité et de convivialité portées par la diversité culturelle du Maroc.
Dans cette balade nomade, les femmes et les jeunes occupent une place de choix. L'on retiendra Soultana, jeune rapeuse de 26 ans, primée au festival de Mawazine 2008, les artistes-peintres Amina Agueznay, Safaa Erruas, Najia Mehadji qui exposeront en avant-première une oeuvre dédiée spécialement au festival.
Ces mêmes femmes se retrouveront autour de Assia Bensalah Alaoui, ambassadeur itinérant, pour discuter de leur vie et de leur art. Le compositeur vocaliste et multi-instrumentaliste Brahim Frigbane, proposera de chanter ses racines arabo-berbères et le jeune pianiste Marouan Benabdallah, donnera un récital au Carnegie hall, temple de la musique classique à New York.
"World Nomads”, une plate-forme d'échange et de dialogue mettant à l'honneur le multiculturalisme, trouvera écho dans toute la ville, car "nous travaillons en partenariat, cette année encore, avec de nombreuses institutions culturelles New Yorkaises", souligne à la MAP, Lili Chopra, directrice artistique du FIAF.
En effet, cette célébration se déroulera en différentes espaces new yorkais parmi les plus prestigieux aux Etats-Unis, comme le Lincoln Center, une institution des arts et du spectacle, le Joe's Pub Theater, un must de la "world music” ou encore la "Cooper Union University”, renommée pour le design et l'architecture.



05/04/2011 13:01. map.
My Ahmed Jebli
My Ahmed Jebli

Messages : 244
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 58
Localisation : essaouira

http://www.rosa-immobilier.com

Revenir en haut Aller en bas

Festival World Nomads Empty Festival World Nomads

Message  Oum le Mar 5 Avr - 5:31

L’association
Essaouira Mogador et la
Fondation Esprit de Fès partenaires


André Azoulay
animera avec Faouzi Skalli, président de la Fondation Esprit
de Fès, le 11 mai, une conférence sur le thème «Essaouira à Fès: le
développement culturel durable ».


Le Maroc sera l’invité d’honneur de la ville de
New York durant tout le mois de mai à l’occasion du festival World Nomads,
organisé par le French Institute Alliance française (Fiaf). Un festival annuel
qui célèbre le transculturalisme du XXIe siècle à travers les arts et les
débats d’idées. Un concept dans lequel s’inscrit parfaitement le Royaume, pays
connu et reconnu pour la richesse et la diversité de son patrimoine culturel
ainsi que pour sa modernité et sa tolérance. A noter que la participation du
Maroc est placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Deux associations marocaines sont chef de file de l’évènement, considéré
comme l’un des plus grands rendez-vous culturels de la vie new-yorkaise. Il
s’agit de l’association Essaouira Mogador et la Fondation Esprit
de Fès. «La culture, au sens noble du terme, est le seul levier qui fait
évoluer les attitudes là où les théories économiques, politiques et
idéologiques montrent leurs limites», souligne André Azoulay, président de
l’association Essaouira Mogador. En clair, la «diplomatie culturelle» est tout
aussi importante -sinon plus- que la diplomatique politique. «C’est un concept
unique qui permettra au Maroc d’exprimer son histoire, ses talents et sa
dimension tolérante», renchérit le président de la Fondation Esprit
de Fès, Faouzi Skalli. Aussi, les artistes, les conférenciers, les musiciens,
etc., qui ont été rigoureusement sélectionnés par Zeyba Rahman, commissaire
principal du World Nomads, avec la collaboration des deux associations, sont
représentatifs de cette diversité culturelle à la fois millénaire et contemporaine.
Sont notamment programmés, la chanteuse Françoise Atlan, l’orchestre de Fès,
des formations gnaoua et Hassan Hakmoun, les écrivains Abdellah Taïa, Mahi
Binebine et Abdefettah Kilito. Au menu aussi du cinéma avec la projection de
«Casa Negra» (Nourdine Lakhmari), «Mokhtar» (Halima Ouardiri), «Je t’ai tant
aimé» (Dalila Ennadre) et «Juanita de Tanger» (Farida Belyazid). Les femmes du
Maroc sont également à l’honneur à travers une conférence sur le thème «Women,
artists in Morocco» qui sera animée par Amina Agueznay, Safaa Erruas, Najia
Mehadji, Soultana et Françoise Atlan. L’architecture marocaine est présente
avec une conférence «Regenerating Morocco’s architecture».
Le World Nomads Morroco offre ainsi l’opportunité au Royaume de faire la
promotion de son identité culturelle unique. Pays où les anciennes traditions
culturelles continuent à être perpétrées par des maîtres artisans et artistes
tandis que les innovations dans les traditions sont tissées librement dans la
dynamique contemporaine.

Fatima EL OUAFI, leconomiste.com

Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Festival World Nomads Empty Re: Festival World Nomads

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum