RADIO CASA MFM

VISITES


 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Jeu 15 Mar - 16:39
C I T A T I O N S
Statistiques
Nous avons 88 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Abdellatif

Nos membres ont posté un total de 1584 messages dans 509 sujets

Journaux du Maroc
صحف مغربية باللغة العربية

 

Presse Marocaine en Français
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Les uns et les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les uns et les autres

Message  Oum le Mar 19 Avr - 15:12

Certaines personnes offrent gratuitement des sourires
pour dérider la peau de leur chagrin ou celui des autres sans rien demander en
retour.


D’autres exhibent leurs blessures sur les étals de la
colère pour marchander le prix d’une meilleure étoile sans débourser un vœu.


Aux unes et aux autres, il manque un morceau
d’histoire à greffer sur un parcours mutilé, une escale où déposer le poids
d’une errance intérieure, ou un verbe conjugué au présent à coller sur un temps
imparfait.


Au fil des jours, chacune des ces amputations tresse
des nœuds de frustration au fond de leurs tripes, où se débat une nuée de mots
paumés qui n’ont pas su trouver la sortie… De ces mots griffus qui apaiseraient
assurément leurs maux s’ils avaient
l’audace de lacérer la langue du silence pour lui arracher des aveux sur
les lieux qu’il occupe en toute impunité.


A couver pudiquement ces nids d’inassouvis, ils n’ont
de cesse de faire éclore le « ce qui aurait pu être » au détriment du
« ce qui est », avec une
obstination aussi blanche que leurs nuits où se promènent sans laisse des rêves
abandonnés par lassitude ou par lâcheté,
jusqu’au petit matin des regrets quand se réveille quelquefois pour mieux se
rendormir, l’envie d’étreindre les toutes premières fois qui ont étrenné l’aube
de leurs désirs.


A genoux devant l’image défilante que leur revoie le
miroir du silence, ils égrènent
inlassablement le chapelet d’un voyage immobile en psalmodiant des
« si » suivis par des « mais » comme dernière invocation
face à des bonheurs désarmés qu’ils avaient craint un jour d’affronter à cœur
nu.
Oum Kajja

Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum