RADIO CASA MFM

VISITES


 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Jeu 15 Mar - 16:39
C I T A T I O N S
Statistiques
Nous avons 88 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Abdellatif

Nos membres ont posté un total de 1584 messages dans 509 sujets

Journaux du Maroc
صحف مغربية باللغة العربية

 

Presse Marocaine en Français
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


ils ont dit sur le festival.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ils ont dit sur le festival.

Message  My Ahmed Jebli le Mar 28 Juin - 15:53





«Je pense personnellement que la musique soigne»

Culture | Qods Chabâa | 28 juin 2011 à 10 h 35 min



Salif Keita, une des têtes d’affiche de cette quatorzième édition nous livre ses impressions sur sa première à Essaouira.

Avant d’être programmé à la quatorzième édition du Festival gnaoua musiques du monde, vous avez animé des concerts au Maroc. Quelle impression vous a laissé le feed -back du public marocain ?
C’est la première fois que je me déplace à Essaouira, mais je suis déjà venu plusieurs fois au Maroc. J’ai d’ailleurs entre autres animé un concert au festival Mawazine rythmes du monde. J’aime beaucoup le Maroc, le public est très réactif à ma musique. Je ressens son énergie sur scène et j’apprécie son ouverture et son dynamisme. Le Maroc a un caractère très particulier que je ne ressens d’ailleurs dans aucun autre pays du Moyen-Orient.


Salif Keita : « J’ai toujours cru en mon destin ».


Vous êtes issu d’une famille de nobles au Mali. Vos parents ont toujours refusé de vous voir musicien. Comment avez-vous vécu cette période de votre vie ?
C’était une période difficile. Mes parents n’ont jamais accepté que je me lance dans une carrière de musicien. Pour eux les familles de princes ne peuvent pas être des musiciens, ils considèrent que c’était dégradant. Cependant, en commençant à regarder mes spectacles sur les chaînes de télévision étrangères, ils ont compris que c’était un vrai métier. A partir de ce moment, j’ai eu droit à leur bénédiction en souhaitant toutefois que je ne finisse pas ma vie en tant que musicien.

« Le public est très réactif à ma musique. Je ressens son énergie sur scène ».
Quel souvenir gardez-vous de cette période de malentendus avec vos parents à propos de votre choix de carrière ?
Vous savez je suis quelqu’un de très croyant. Lorsque mes parents m’ont dit : « – On espère que tu ne restes pas musicien toute ta vie «, j’ai tout de suite répondu que j’allais tout simplement suivre mon destin et c’est ce que j’ai fait.
Au Festival gnaoua, la musique est liée au religieux, au spirituel. Que pensez-vous du lien entre ces deux mondes ?
Les deux sont inséparables. Mais ce qu’il faudrait savoir, c’est que la musique est un support à la transe. Je pense personnellement que la musique soigne. Sa force agit sur l’esprit des gens et ce lien est absolument surprenant.
Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez en ce moment ?
Je prépare actuellement mon prochain album. Mais, pour l’instant, je préfère ne pas trop en parler. Je n’aime pas évoquer le futur. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il y aura une touche très spirituelle et que sa sortie est prévue pour 2012.
avatar
My Ahmed Jebli

Messages : 244
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 56
Localisation : essaouira

http://www.rosa-immobilier.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ils ont dit sur le festival.

Message  My Ahmed Jebli le Mar 28 Juin - 15:44

“Les travaux étaient programmés depuis longtemps. Il a fallu plus d’un an et demi pour convaincre l’ONE de faire ces travaux (ndlr : assainissements). Lorsque l’ONE a finalement accepté, nous n’allions pas faire la fine bouche et lui demander d’attendre que le festival soit passé. En plus, il y a beaucoup de festivals à Essaouira et si ces travaux qui vont durer plus d’une année, ne perturbent pas ce festival, ils gêneront forcément un autre.”

Mohamed El Ferraâ, président du Conseil Municipal de la ville d’Essaouira
avatar
My Ahmed Jebli

Messages : 244
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 56
Localisation : essaouira

http://www.rosa-immobilier.com

Revenir en haut Aller en bas

ils ont dit sur le festival.

Message  My Ahmed Jebli le Mar 28 Juin - 15:44

“C’était le meilleur festival depuis des années, s'accorde à dire toute l'équipe organisatrice. Nous avons réussi ce que nous voulions: un sursaut qualitatif, une excellente musique, moins de monde et plus d’amoureux de gnaoua, des rues plus fluides, des hôtels et restaurants pleins et pas d’agressions.”

Neila Tazi, directrice et productrice du festival Gnaoua et Musiques du Monde d 'Essaouira
avatar
My Ahmed Jebli

Messages : 244
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 56
Localisation : essaouira

http://www.rosa-immobilier.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ils ont dit sur le festival.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum