RADIO CASA MFM

VISITES


 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Jeu 15 Mar - 16:39
C I T A T I O N S
Statistiques
Nous avons 88 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Abdellatif

Nos membres ont posté un total de 1584 messages dans 509 sujets

Journaux du Maroc
صحف مغربية باللغة العربية

 

Presse Marocaine en Français
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Lalla Mira : doyen des spas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lalla Mira : doyen des spas

Message  Oum le Jeu 3 Nov - 5:27

Il était une fois un bain public, premier né d'Essaouira, inauguré par une princesse, élevé au rang de patrimoine, lieu mystique associé aux rituels gnaoua, rénové dans un esprit écolo, le Lalla Mira est donc bien plus qu'un hammam. Retour sur l'histoire d'un lieu de bien-être dédié au rituel de la beauté marocaine.
Pour avoir été le premier hammam de la ville, traversant les siècles et les époques, le bain public Lalla Mira méritait bien que l'on s'y attarde. Situé au 14 rue d'Algérie, à quelques encablures de bab Marrakech; Félicitas, son actuelle propriétaire, nous y accueille pour éclairer notre lanterne.
Construit dans les années 1760, au moment de la fondation d'Essaouira par le Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah, le hammam fut inauguré par la fille-même du Sultan, Amira ("princesse" en arabe).
Lorsque, venues du Mali, du Sénégal ou du Soudan, les caravanes d’esclaves joignirent Essaouira, l'émergence des premières
pratiques et confréries gnaoua marquèrent la ville d'un nouveau sceau mystique. Dans ce hammam précisément, les femmes de ces tribus venues d'Afrique noire procédaient au rituel des bains, lui donnant alors un nouveau nom : le Lalla Mira. En rapport direct avec le culte des gnaoua, Lalla Mira est un des esprits invoqués lors de leurs cérémonies (ou lila). C'est une Jinnia (esprit féminin), incarnation de la coquetterie, de la douceur et du soleil levant. Également associée à la couleur jaune, Lalla Mira
aurait été une femme berbère. Au fil des années, furent ainsi associées au hammam des vertus curatives et magiques fécondité, beauté, guérisons diverses). Des offrandes telles que des bougies, des œufs, des bouts de tissu jaune étaient disposés dans le hammam, puis devant sa porte lorsque celui-ci fut fermé, pendant près de 12 ans.
En 2000, Felicitas Christ, résidente d'Essaouira, demande à racheter et réhabiliter le hammam alors complètement en ruines. Convaincue du patrimoine que représente un tel lieu, elle est déterminée à le rénover dans le respect de son architecture initiale. Les mêmes voûtes et dimensions sont conservées, elle nous confie la joie des habitants d'Essaouira à l'annonce de la réouverture du Lalla Mira. L'héritier du lieu lui fait alors promettre une seule chose : perprétrer la tradition qui exige au propriétaire du bain d'offrir pour l'Aïd El Kebir un mouton et le couscous à la Zaouïa Sidna Bilal (lieu d'enseignement et de culte gnaoua) et l'école coranique Moulay Abdelkader, ce qu'elle fait chaque année.
Temple écolo de la beauté marocaine
Au-delà de sa rénovation complète, Felicitas mit un point d'orgue à installer un nouveau système de chauffage thermo-solaire, à
la fois efficace et écologique. Le circuit d'eau chaude et le chauffage du hammam sont ainsi produits à 75% par l'énergie du soleil. Dans le sous-sol aux murs de tadelakt, on y pratique le rituel de la beauté marocaine comme depuis toujours : gommage au savon noir dans un bain de vapeur, douche et shampoing, massage à l'huile d'argan, en passant par l'enveloppement aux ghassoul à base d'herbes, dont une certaine Fouzia détient le secret de fabrication. Ainsi, le hammam Lalla Mira est, comme la Jinnia qu'il honore, dédié à la coquetterie et au renouveau, par les vertus bienfaisantes des bains et des soins ancestraux qu'on y prodigue depuis deux siècles et demi.
Alice Joundi, essaouira.madeinmedina.com

Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum