RADIO CASA MFM

VISITES


 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Jeu 15 Mar - 16:39
C I T A T I O N S
Statistiques
Nous avons 88 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Abdellatif

Nos membres ont posté un total de 1584 messages dans 509 sujets

Journaux du Maroc
صحف مغربية باللغة العربية

 

Presse Marocaine en Français
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


Question d'honneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le general Gerets et le caporal Eric

Message  bihich46 le Sam 28 Jan - 12:01

Le général Gerets nous a promis monts et merveilles.Du haut de son expertise internationale,de sa supposée connaissance du Foot-ball,d'un palmarès enfin de compte bien maigre,la qualification à cette CAN 2012 mise à part.Le double echec de notre selection,aussi douloureux et frustrant,met en exergue une approche des compétitions continentales,à la limite de la naiveté,sinon du mépris des adversaires et de l'arrogance du coach Belge.Il serait facile de mettre sur le dos de nos joueurs toute la responsabilité des deux médiocres prestations des Lions de l'Atlas:les choix du lieu de concentration(Andalousie)et des hommes(le team de base)relevant des prérogatives du staff technique et médical,l'intendance étant à la charge de la Fédération(donc de l'argent du contribuable).Ce premier cadeau de Nouvel An au nouveau gouvernement PJD et de son ministre des Sports;risque de faire jaser en haut lieu ou signifier un congé prématuré au technicien d'Outre-Quievrain.
Le Général Gerets s'est avéré moins inspiré que le plus simple des bidasses à se depetrer de la brousse Gabonaise ou des serres des Aigles de Carthage.Il a confondu un Safari Africain du coté du Serengueti avec un Trip dans la jungle équatoriale ou les Eléphants Ivoiriens,les Lions de la Teranga,Les Panthères Gabonaises,les Aigles,toute une faune de prédateurs foot-ballistiques se léchait les babines devant des proies aussi dociles sacrifiées sur l' autel de l'ego surdimensionné du citoyen du plat Pays:un vrai "capitaine de pédalo"(dixit Mélenchon)notre selectionneur sinon comment partir à la conquete du titre Africain avec un groupe de joueurs,pétri de qualités individuelles certes,mais dont la majorité passait plus de temps à cirer les bancs de touche qu'à engranger le temps de jeu,condition sine qua non pour etre fin pret pour les joutes Africaines.Les choix tactiques furent lamentales,celui des hommes(peu en jambes) contre-nature,quant à une quelconque stratégie de jeu il faut attendre une prochaine édition.
Il y a bien longtemps que le lion de l'Atlas ne rugit plus.On continue de nourrir la légende sachant que cet animal royal a disparu de notre espace naturel depuis belle lurette et que les rares spécimen se trouvent du coté du Zoo de Temara pour amuser la galerie.Le Caporal Eric s'est substitué au Général Gerets plus enclin aux déclarations arrogantes qu'aux choix tactiques pertinents pour nous livrer en victimes expiatoires aux féroces mais talentueux commandos d'Afrique Noire,nous causant une humiliation dévastatrice tant nous avons cru aux potentialités de nos hommes qu'il ne faut surtout pas blamer leurs capacités n'ayant pas été exploitées à bon escient,leur préparation inadéquate avec le climat,la stratégie de jeu opaque.

bihich46
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Question d'honneur

Message  bihich46 le Mar 24 Jan - 7:54

L'arganier ne cesse d'attirer les convoitises des uns et des autres,fait le bonheur des spéculateurs qui s'invitent dans ce nouvel El dorado,modestes courtiers ou representants des groupes pharmaceutiques ou de cosmétiques,ou le malheur des usufruitiers qui voient leurs concessions(Agdals) pillées en toute impunité au profit des receleurs ou dégradées par les caprins.Le rapport et la gestion des concessions,régis par le droit Coutumier,étaient strictement respectés par les autochtones et le moindre écart,manquement aux obligations communautaires étaient sanctionnés: cheikhs et Caids étaient aussi vigilants que sévères à l' endroit des fautifs.L'histoire suivante en est une illustration anecdotique certes mais hautement significative.
Un paysan du bled Haha avait loué une concession à deux vieilles soeurs qui ne pouvaient plus procéder à la récolte des noix d'arganier,vu leur age avancé et la précarité de leur santé.Moyennant quelque argent et une quantité de graines d'orge le tout consigné via un Adoul assermenté:légaliste notre paysan,mine de rien.Cela dura longtemps jusqu'au jour ou un lointain cousin ou parent des vieilles dames,assez imbu de sa personne et invoquant ce lien de parenté,débarqua dans la concession avec femme et enfants(c'est ainsi que cela se passe) pour ramasser tous les fruits disponibles ,charger ane et mulet puis rentrer chez lui comme si de rien n'était.
Alerté par les voisins,habitués à le voir procéder à la récolte,le locataire de l'Agdal(concession d'arganiers)outré,deshonnoré par cette outrecuidance,s'en alla porter plainte auprès du cheikh qui en informa le Caid(hierarchie oblige!)
Les deux hommes furent convoqués au Caidat.Le magistrat écouta d'abord le plaignant,c'était la procédure,puis l'auteur du délit qui fut prié de justifier son acte.Ne pouvant invoquer que le lien de parenté,le Caid entendit le paysan qui présenta un bail en bonne et due forme.Sur ce et aprés avoir sermonné le fautif,il l'invita à restituer la totalité de la récolte immédiatement et au domicile meme du plaignant.Il accepta le verdict et promit de ne plus récidiver.Le plaignant ne semblant pas tout à fait satisfait de la décision,le Caid lui demanda ce qui n'allait pas.Ce monsieur lui dit-il m' a déshonnoré,il a juré à tous qu'il me chasserait de la concession,tout le village est au courant,maintenant et pour laver cet affront,je voudrais qu'il remette la récolte à sa place,qu'il éparpille les noix au pied des arbres là ou il les a ramassé,pourque tout le monde le voit faire et que cela lui serve de leçon.Le Caid trouva cette demande aussi pertinente que dissuasive à l'avenir puis somma au fautif de s'executer conformément à la doléance du plaigant,ce qui fut fait.L'histoire fit le tour du village et chacun la médita à son compte.
Faudrait-il en arriver là aujourd'hui avec tous ces individus qui périclitent et spolient les ressources de pauvres gens réduits à l'esclavage dans leurs propres biens?ceux qui se demandent à qui profite l'arganier devraient méditer cette histoire vraie et essayer de proteger aussi bien ce patrimoine que les populations dont c'est l'une des rares ressources.

bihich46
Admin

Messages : 16
Date d'inscription : 23/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum