RADIO CASA MFM

VISITES


 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Jeu 15 Mar - 16:39
C I T A T I O N S
Statistiques
Nous avons 88 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Abdellatif

Nos membres ont posté un total de 1584 messages dans 509 sujets

Journaux du Maroc
صحف مغربية باللغة العربية

 

Presse Marocaine en Français
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Coin des poètes et écrivains souiris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coin des poètes et écrivains souiris

Message  Oum le Sam 23 Avr - 12:37


Les alizés souverains


Vent
Chasseur de nuages
Dans ta grande colère
Du balaies ciel et terre
D’un même destin
Libre
Fier et souverain
Tu danses sur le dos des vagues
Fauves et rageuses
Des danses victorieuses
Des danses de gloire
Siffle
Crie hurle orage
Pour assouvir cette colère
Galope dans ma tête en délire
Coursier sans harnais
Vogue sur mon corps en dérive
Vaisseau des hautes mers
Et pourfends les airs
Règne
Sur ma cité
A ta seule volonté soumise
Coule dans ses artères à ta guise
Gronde
Soulève tempête
Si tel est ton désir
Nous dociles
Te ferons toujours allégeance
Toi dans les moments de bonté
Aie un souffle nouveau
De grâce
Chasse souffrance et indifférence
Jette misère par dessus les mers
Sème la sérénité
Sculpte la vérité
Et fais ressusciter à la mémoire
Sa noble histoire
Force-moi à l’humilité
Par tes coups d’alizés
Apprends-moi à rester droite
Malgré la tourmente.

Aïcha Amara


Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Une œuvre de génie !

Message  Oum le Jeu 31 Mar - 4:19

La ville d’Essaouira se présente sous forme de
presqu’île étroite et enserrée entre la lagune et la mer dans un espace
organisé selon l’ordre clair et rationnel d’une vision à bien des égards
eurepéenne. Sa physionomie et toute particulière et l’originalité de son tissu
urbain qui préserve les replis de son intimité prouvent que sa conception
moderne a fait l’objet d’un plan régulateur soigneusement établi dès sa naissance. On sait que la fondation d’Essaouira est due au génie
du Roi Sidi Mohammed Ben Abdellah, mais quelle est la date exacte de la
fondation et qui étaient les constructeurs ? D’après Bertrand Desmazières,
ancien contrôleur civil à Mogador qui s’est sérieusement penché sur la question
et qui cite P. de Cénival à l’appui, le Roi Sidi Mohammed Ben Abdellah avait
commencé les travaux en 1760. Il allait lui-même choisir et répartir les
terrains à bâtir. Bien d’autres chroniqueurs ajoutent que le Roi avait présidé
en personne au tracé de la cité et affirment que la réalisation du port et des
fortifications fut entamée dès 1760. Par ailleurs, c’était Moulay Idriss le
cousin du Roi qui était responsable du chantier. Il faisait respecter la
discipline et veillait à l’avancement des travaux.

Tous les témoignages concordent sur certains faits qui
semblent maintenant solidement établis. S.M. Mohammed III, clairvoyant et
remarquablement perspicace, parfaitement au courant de tout ce qui se passait
en Europe, voulait faire d’Essaouira une terre d’accueil pour les étrangers, a
essayé de se rapprocher le plus possible des schémas européens et éviter le
dépaysement. Le Roi savait qu’à cette époque l’urbanisme florissait en Europe.

Quatre ans après le début des constructions, un
courrier officiel daté de la fin de l’année 1764 annonce l’arrivée à Marrakech
de l’ingénieur Cornut que le Roi a fait venir, précise le document, pour
construire à Mogador, uniquement une Casbah. C’est ainsi que Théodore Cornut,
originaire d’Avignon, ingénieur architecte, élève de Vaubon, employé par Louis
XV pour l’édification des fortifications dans le Roussillon, fut appelé de
Gibraltar où il résidait, pour tracer certains plans et surveiller l’exécution,
au moins à ses débuts.

Fernand Benoît précise que Cornut ‘’fut accueilli par
le Sultan avec tous les égards dus à l’ingénieur des Rois de France et
d’Angleterre’’. Un attaché du consulat des Danois écrit dans un ouvrage qu’il
publie en 1779 : ‘’ En 1765 est arrivé à Marrakech un ingénieur français nommé
Cornut qui était pendant la dernière guerre au service des anglais à Gibraltar.
L’empereur Sidi Mohammed Ben abdellah lui a confié la construction du port et
des fortifications d’Essaouira. Le sultan s’est ensuite séparé de
Cornut ». L’œuvre de Cornut est entièrement définie et
mentionnée dans son propre plan qui se trouve actuellement à la Bibliothèque Nationale
de Paris. Il a dessiné ce plan, ou la reproduit, le 25 octobre 1767 à Sète
après avoir quitté définitivement Mogador où il a exercé pendant trois ans. Le
plan de Cornut est reproduit dans l’ouvrage de Höst en 1779 et dont l’essentiel
tient au dessin du port et de la casbah qu’il appelait le quartier du Roi, et
qui comprenait le palais royal sur l’actuelle place moulay hassan, la Casbah, l’ancienne muraille
longeant la rue Attarine et le Menzah.

Après Cornut, plusieurs ingénieurs, architectes,
maçons, européens et marocains, ont travaillé pour le Roi, en particulier un
architecte génois auquel est due, dit-on, la batterie appelée la Skala.

La porte de la marine qui met en communication le port
et la Casbah
avait été réalisée par Ahmed Al Alj en 1769 comme cela et inscrit et sculpté
dans la pierre sur le fronton. La médina d’Essaouira ne sera construite que progressivement
au XIX siècle à l’intérieur d’autres remparts formant une deuxième ceinture de
muraille protectrice, entourant celle de la casbah. Les murs de la médina n’ont
été achevés qu’en 1809. Cette année là, en effet, JG.jackson publie un ouvrage
dans lequel figure une planche sur laquelle on constate l’existence de Bab
Doukala et Bab marrakech.

Rendons hommage à l’ensemble des constructeurs
d’Essaouira auxquels elle doit ses formes architecturales séduisantes par leur
harmonie, ses fortifications à la
Vaubon, ses portes monumentales, ses arcades, ses esplanades
et ses rues rectilignes. Grâce à eux, Essaouira était largement en avance sur
les autres cités marocaines. S.M. Mohammed III l’appelait : ‘’ Essaouira
Al Aziza’’.


Taïeb Amara

Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin des poètes et écrivains souiris

Message  Hamid kaabour le Lun 7 Fév - 15:52

أرواح ثائرة
بقلم: يوسف الأزرق

كل شهقة تتلاحم مع تراب الغضب
تترك في رحم المكان فصولا متموجة
يحضر البحر بكل مداراته الشاهدة
على قُبح الكائن الواهم
ويلتحق بجموع الأصوات المتدفقة
في تراب الإشراقات الجديدة
والنساء الملتحفات بالأرغفة الساخنة
تفسحن الطريق للخريف لكي يتلو قصائده الشاهقة
لا أحد يستطيع وقف الساعات المشبعة باليقظة
لا أحد يستطيع أن يغسل الدماء الغزيرة
و الموغلة في عروق الفجر
بمناديل السراب و يجرح جسد الجبل بسكاكين يائسة
فتأكد أيها الشيطان الحقود و التافه
أن السماء ستمطر شظايا و قطيع شموع
و اخلع عن جسدك الغارق في أقنعته العديدة
وجع الأحذية الدامية و أطياف الغراب النتن
فقريبا سيتشتت الذهول نجوما تدثر الأمكنة المتألمة
و تتقيأ آبار العطش براكينها الهائجة
بكل الجرعات المتأهبة للتضحية الحمراء
تجتاح الروح ميدانا تحلق به الحرية
و تتجمع السنابل لتواجه مناجلا فائضة بالجثث
لكن الطوفان الأنيق والمؤمن بالحياة الحقيقية
يرمي أنهاره العاصفة…حرائقه الباذخة
و نظراته التي تحب الشعر والغروب
لتغتسل آثار الزلزال الناقم على بندقية صدئة
و يتقيأ الرجل الكرسي جرائمه و مطره الأسود
و يغدو مرتجفا و جبانا و منذورا للتساقط
تحت أحذية الجمال
للحياة المقبلة يهب الشروق كل دموعه
و يعلن قراره المدعوك بطين الأمل
و شرارات الانبعاث الراسخ
فاسمع أيها الرأس الشبيه بفضلات الجشع
لأصوات التداعيات الوردية
فكل جهة ارتدت أشجارها و ذابت في الظل المضيء
والياسمين بكل هديره يصيب الكون برعشات متورمة
°°°°
شاعر وفنان تشكيلي من المغرب
poemebleu@hotmail.com
خاص فوبيا[b]


avatar
Hamid kaabour

Messages : 170
Date d'inscription : 11/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin des poètes et écrivains souiris

Message  Oum le Mar 1 Fév - 4:54

Essaouira
diffère des agglomérations maussades et surpeuplées où les gens courent sans
cesse pour échapper à l’attraction du vide. Originale dans la modernité de sa
conception, riche de son histoire qui a creusé les sillons de la coexistence et
de ses dons magiques qui en font un véritable laboratoire culturel, forte de
son aptitude à assimiler la diversité, Essaouira est une cité qui a une âme, un
vécu, une mémoire. C’est une ville authentique..


Essaouira
se caractérise par une certaine intellectualité qui en appelle d’abord aux
sentiments des valeurs civiques dans toute leur force qui en font le foyer de
la convivialité. C’est là où se marient la nature et la culture, où se mêlent
les nationalités, où s’échangent les expériences, où se mélangent les époques
et les genres.


A
Essaouira, l’espace cesse d’être une contrainte pour devenir le lieu de
rencontre de différentes communautés où la proximité physique favorise les
liens affectifs pour permettre à chacun de partager les émois des uns et les
espoirs des autres et former ensemble une réelle synthèse culturelle.


Combien
sont-ils de par le monde ceux qui, à la recherche de la liberté de créer, armés
de leur seul goût de l’échange, ont pu de loin, débusquer cette forteresse hors
du temps qui protège de l’ignorance et de l’égoïsme, et l’ont adoptée parce que
la cohabitation y est pacifique et harmonieuse. L’atmosphère particulière de la
ville les prend en charge, ils réapprennent à prendre leur temps et réinventent
leur vie. Essaouira les invite, les convie, les abrite. Elle aime les
connaitre. Essaouira n’appartient pas aux Souiris seuls, c’est un patrimoine
universel. C’est un hymne à la coexistence.


Rendons
hommage à ce poète qui a dit : « On prend le feu chez les voisins, on
l’allume chez soi, on le communique à d’autres et il appartient à tous ».

Taëb Amara

Oum

Messages : 295
Date d'inscription : 28/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Coin des poètes et écrivains souiris

Message  Hamid kaabour le Ven 28 Jan - 17:17

ليلى مهيدرة الشاعرة مات الشاعر
فاقتلوا القت الشاعر صيدة
حتى لا يبقى وراءه من دليل
مات الشاعر واللغة في كفيه
كانت تشبث المستحيل بالمستحيل
اللغة يا سادة
ما عادت إلا قهقهات
وتقارع للطبول في كل سبيل
مختصرة
ومتقطعة
الحرف فيها سقيم وعليل
والناطق بها
تجزع له
وتفتك
فلا مخرج للحروف غير العويل
مات الشاعر
فاقتلوا القصيدة ما عدنا بحاجتها
ولا نريد عن عصرنا الذليل
من دليل
*********
أُعتقل فلان
فنددنا في النت وأقمنا المنابر
كيوم
احتلوا ا ما احتلوا
وقتلوا ما قتلوا
فما صمتنا
ولا قصرنا من التهليل
ميساجات بكل اللغات
وعلى كل إميل

***********
شوارع القدس نطوفها
ونحن على كراسينا
وحتى بيوت غزة المحاصرة
وحيفا و الخليل
ونهزأ من قناص يحمل مسدسه
ورشاشا أمام المسجد الأقصى
وقنابل مسيلة للدموع
أطلقها..'
لعل دموعنا من وراء الأجهزة تسيل
ونسخر من وقوفه متجبرا
ونحن نمر بقربه بإشارة من فأرتنا فلا يلمحنا
فلا ندري إن لم يرانا لنباهتنا
أم لحجمنا الضئيل
لكننا نجاهد حتما
فالجهاد ما عاد يطلب منا إلا مدونة
وفيس بوك وكم إميل
مات الشاعر
فاقتلوا القصيدة
لا نريد على زمننا من دليل
لا أدري لو عرف النت في عهد محمد
لعمري لكنا انتصرنا في أحد وبدر وفي حطين
ولأقمنا حضارة خالدة إلى أبد الآبدين
ولخلطنا الفرات ورقراق بماء النيل
فالنصر في زمني لا يتطلب أكثر من إميل
نجاهد على كل المنابر
ونحارب كل عدو
حتى ما عدنا نميز بين حليف و عميل
نحارب ورؤوسنا بموسيقى على اليوتوب تميل
فرحين
مزهوين
فالنصر منا ما عاد يتطلب أكثر من إميل
مات الشاعر
فاقتلوا القصيدة
أو دعوها شعارا تذكرنا بعصر جميل

*************
أمنا عائشة فجأة
صحا في القوم من قال عنها ما من قبل ما قيل
فهجنا
ونددنا ورصدنا للأمر
ألفا من الرسائل
وعلا صوتنا بالتهليل
ما وصفوك يا طاهرة
وما نعتوك
إلا لما شاهدونا بأم أعينهم نسبح في بحر التظليل
لا أخشى عليك من قولهم
وإنما أخشى أننا لسنا أهلا للدفاع عنك
لسنا أهلا لذاك التمثيل
فتبرئي منا
فلا ندري لو قلنا أنّا أحفادك
ما قد يصير
فلو بلغت طهارتك عنان السماء ما طهرتنا
فأقدامنا مغروسة بالوحل
والحياء منا ومما نحن عليه قليل من قليل
فقد ما ت الشاعر
وانتصرنا وما كنا نعلم
أن النصر لا يتطلب أكثر من إميل


avatar
Hamid kaabour

Messages : 170
Date d'inscription : 11/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin des poètes et écrivains souiris

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum